Aujourd’hui, le TCC compte plus de 120 adhérents dont une cinquantaine de jeunes. La relève est assurée!

 

C’est en mai 1971 que le tennis fait son apparition officielle sur la commune de Colayrac en venant s’ajouter aux sections sportives de l’association « Jeunesse Interloisirs Sport et Culture de Colayrac. Il se dénomme alors STIC (Section Tennis Interloisirs Colayrac).

Bien que ne disposant que d’un terrain assez rudimentaire qu’ils avaient construit, les responsables du STIC voient leurs efforts rapidement récompensés puisque, dès le premier anniversaire, le nombre des adhérents frôle les soixante-dix. Il faut dire qu’à l’époque les clubs de tennis ne sont pas très nombreux dans la banlieue agenaise, pour ne pas dire inexistants.

L’adhésion définitive du STIC à la FFT  date du 16 avril 1972.
Très rapidement, il faut se retrousser les manches et aménager un second terrain extérieur, partagé avec la section basket. Tournois internes alternent avec les rencontres amicales ( une cuisante défaite sur le score de neuf à un contre Monflanquin où sévissait un certain Pascal Portes, futur champion de France et joueur de Coupe Davis, ne refroidit pas les ardeurs). C’est à ce moment-là qu’est mise en place une école de tennis au service des petits et des grands.

Si l’année 1973 marque l’entrée – assez difficile- du club dans les compétitions officielles (UFOLEP ou Coupes de Guyenne), l’année suivante voit les deux équipes masculines s’y distinguer brillamment dans la toute nouvelle salle omnisports. Le cap des cent licenciés est allègrement franchi en 1975 où le premier court en terre battue est réalisé. Le second le sera l’année suivante et servira de théâtre au premier tournoi OPEN de COLAYRAC.

L’élan est donné que la construction du terrain en béton poreux ne fait qu’accentuer. On va dépasser le nombre de deux cents licenciés pendant plusieurs années. Les quatre ou cinq équipes masculines ou féminines , celles des jeunes, font moisson de lauriers (plusieurs fois vainqueur du challenge départemental UFOLEP, notamment). Le tournoi annuel connaît un vif succès avec la participation de nombreux joueurs étrangers de très haut niveau ( plusieurs vainqueurs à -30).

Rançon du succès, les responsables vont être confrontés à l’épineux problèmes des installations : pas de club-house, un seul terrain couvert à partager avec d’autres associations sportives également florissantes, impossibilité d’utiliser les terres battues durant la mauvaise saison…La gestion du club s’avère délicate et s’apparente à la quadrature du cercle.

Heureusement, en 1984, arrive la bouffée d’oxygène attendue avec l’inauguration de la salle , en bordure de la Garonne, réservée au tennis. Le club peut alors prendre son rythme de croisière et figurer parmi les plus importants du département.

L’apparition de nouveaux clubs de tennis dans l’agglomération agenaise , une certaine désaffection générale pour ce sport au détriment d’autres activités et le manque de renouvellement des bénévoles, vont occasionner une lente mais inexorable décroissance du nombre des adhérents, entraînant la suppression du tournoi annuel et l’engagement d’une seule équipe en Coupes de Guyenne. Le creux de la vague est atteint en 1995 avec trente-sept adhérents.

En avril 1994, l’éclatement des sections de la JILC, suite à sa dissolution, provoque la naissance d’un club autonome qui se substitue au STIC : le Colayrac TCC.

En 1997, sous l’impulsion d’une nouvelle équipe, alliant disponibilité et détermination marquée par le retour d’anciens responsables, un nouveau souffle est donnée. La renaissance du club se manifeste par la remise en état des installations, l’aménagement d’un véritable club-house suivi par le remplacement du terrain en béton poreux par un gazon synthétique ( le premier du département) et la construction d’un mur d’entraînement. L’école de tennis, redynamisée, voit tripler son effectif et le nombre d’adhérents plus que doublé et, de nouveau, des équipes participent aux compétitions officielles. Le club affiche la volonté de retrouver son lustre passé et, dès 1998, le cap des cent licenciés est dépassé ( 133 en 2001) et le tournoi du club, reprogrammé, connaît un vif succès.

Le Colayrac TCC franchira le vingtième siècle avec un nouveau rythme que le remplacement, en 2007, d’un court en terre battue par un soft tennis ne pourra qu’entretenir. Oscillant autour de la barre des cent licenciés, il figure désormais parmi les clubs de moyenne importance du département, ce qui correspond à sa situation et à la démographie de la commune.

L’année 2016 marque un tournant dans l’organisation du TCC. Le Bureau est renouvelé avec l’arrivée d’un équipe jeune et motivée, empreinte d’une volonté infaillible de redynamiser le club!
A l’image de notre nouvelle présidente, Sandy GAMBLIN (Championne de France 2012), un souffle jeune parcourt le TCC. Des animations autour du tennis, des soirées à thèmes, des tournois internes, des équipes TCC engagées dans les compétitions départementales et régionales redynamisent le club!

“N’en rêve pas, fais-le!”

 

Les grandes dates du Club:

– 1971: Création du STIC
– 16 avril 1972: Adhésion à la FFT
– 1973: Premières compétitions officielles
– 1974: Construction de la salle omnisport
– 1975: Premier court en terre-battue
– 1976: Second court en terre-battue et premier tournoi OPEN de COLAYRAC
– 1984: Inauguration de la salle en terbal dédiée au tennis
– 1994: Naissance du Tennis Club Colayrac (TCC)
– 1997: Construction du Club House, premier terrain en gazon synthétique du département
– 2007: Remplacement d’un court en terre-battue par un soft
– 2016: Nouvelle Présidence, jeune et dynamique